QUI SOMMES NOUS ?

La marque Frenchcbdreams présente depuis quatres années dans le domaine du cannabis légal, s’associe à la ferme cannaveyron. La vente et la production de cannabis sativa L étant deux domaines à part entière nous avons décidés de les dissociés tout en gardant une image de marque des plus qualitatives.

En effet Cannaveyron est une ferme de passionnés qui comme on peut s’en douter, se trouve dans l’Aveyron, achetée en 2020 suite à deux années d’expérimentation, nous sommes autonomes en eau et prochainement en électricité, également à l’origine de la création de l’association française des producteurs de cannabinoïdes, nous militons depuis 2018 pour une filière encadrée et des productions maîtrisées.

Spécialistes de la culture naturelle et organique, nous travaillons toute l’année dans nos installations extérieures, mais aussi intérieure pour produire une qualité digne de ce nom. Pour ce faire nous utilisons du matériel de pointe que vous pouvez découvrir à travers les différentes photos et vidéos présentes sur le site.

Également, parmi les membres fondateurs à l’origine de la création de l’association française des producteurs de cannabinoïdes, nous militons depuis 2018 pour une filière encadrée et des productions maîtrisées. C’est ce qui nous a motivé à innover dans beaucoup de domaines différents, notre service juridique est aujourd’hui un des plus performants en la matière, nos pratiques culturales sont uniques et optimales, nous avons également un service Marketing / Communication en charge du site internet sur lequel vous vous trouvez.

Devant la demande croissante en terme d’accompagnement, nous supervisons des projets agricoles dans de multiples régions, nous sommes capables de réaliser avec vous, votre projet sur mesure et ceux grâce aux différents experts que nous avons réunis.

 

 

QU’EST CE QUE LE CBD ?

Le CBD/cannabidiol est une molécule issue  du cannabis sativa L. De son mot latin ‘Chanvre’ une espèce de plantes herbacées annuelles de la famille des Cannabinacées, désormais considérée comme l’unique espèce du genre botanique Cannabis, mais divisée en plusieurs phénotypes pouvant être décrits comme sous-espèces et variétés.

SPECTRE CANNABINOÏDE

Les fleurs développent trois spectres moléculaires:

Cannabinoïde

Terpénique

Flavonoïde

Nos variétés et notre expertise 

Après avoir conduit des expérimentations sur des variétés certifiées à 0,2% et ayant rencontré des problèmes sur les taux de THC que nous allons vous expliquer, nous produisons des variétés dépourvues ou contenant très peu de THC. Nous nous en assurons en amont via des analyses cannabinoïdes fournis par nos semenciers. Et à la fin de nos productions grâce au laboratoire Labexan conformément à la réglementation.

La recherche et le développement dans la création de génétiques de cannabis s’enrichit d’un nouveau succès avec le travail de l’entreprise espagnole Hemp Trading, qui vient de présenter une nouvelle variété riche en CBG et sans THC, le principal composant psychoactif du cannabis.

Classée comme une variété de chanvre à haut contenu en Cannabigerol (CBG), l’introduction de cette nouvelle génétique est un progrès dans le champ du cannabis médicinal, ce cannabinoïde possédant de nombreuses propriétés thérapeutiques pouvant être utiles pour un grand nombre de patients.

Aussi, et grâce à l’introduction de cette nouvelle variété, la recherche sur le CBG va pouvoir s’intensifier, puisqu’il sera beaucoup plus facile d’obtenir une grande quantité de ce composé pour l’étudier.

Les évolutions variétales:

Le chanvre est présent en France depuis des décennies, il a de multiples utilisations, pour la plupart à vocation industrielles. La culture, la transformation et la vente étaient jusqu’à récemment régies par l’arrêté du 22 Août 1990, qui dressait également une liste exhaustive des variétés autorisées à la culture sur le territoire.

Le développement variétal conduit depuis cette législation était donc orienté vers une utilisation purement industrielle, selon des protocoles de cultures bien précis.

Le marché du chanvre bien-être étant encore à ses débuts nous avons pu constater plusieurs problèmes techniques quant à l’utilisation de telles variétés, sur des protocoles de cultures qui diffèrent totalement de la destination initiale des variétés citées. Notamment sur les taux de THC, molécule psychotrope du cannabis et limitée en teneur dans la plante pour un usage légal.

De fait, la teneur en THC distingue juridiquement une matière agricole d’un stupéfiant. Comme nous allons vous le démontrer, les variétés, pourtant certifiées, historiquement sélectionnés et développées dépassent en grande majorité la teneur légale dans les protocoles nécessaires à nos cultures.

Exemple: Sur ce compte rendu nous pouvons nous apercevoir que des pays membres de l’U.E, affirment et apportent la preuve que les variétés peuvent dépasser les taux. Et en demandent l’interdiction.

https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32021D1214&from=EN

Le cannabis sativa L, ou chanvre, est une plante dite dépendante de la photosynthèse, et à la photopériode. Elle développe tout au long de son processus environ 400 principes actifs, dans un phénomène nommé synergie, un cannabinoïde agissant comme marche pied ou précurseur à son prochain.

Conclusion:

La législation étant en total décalage avec le marché actuel, elle prévoit l’utilisation de variétés certifiés dépassant les taux, cependant comme rappelé précédemment la différence entre une matière agricole et du stupéfiant se caractérise sur le taux de THC. 

Nous sommes en attente d’un cadre légal clair, compte tenu du fait que les pays limitrophes comme l’Italie ou la Suisse bénéficient d’une législation plus favorable.

Ils envahissent le marché avec des produits considérés comme du stupéfiant en France, en toute impunité, pendant que nous sommes restreints à l’utilisation de variétés développés pour la fibre et non conforme à la législation.

La solution passe par la génétique des variétés utilisées, des pays plus en avance que le nôtre, ont des variétés plus sécurisantes pour les productions des agriculteurs.

Nous avons l’ambition d’homologuer les variétés ayant les attributs nécessaires, en partenariat avec le Geves et les organismes partenaires.

Dans ce but, nous avons expérimenté et sélectionné des variétés répondant parfaitement aux critères mentionnés.

Les différentes façons d’extraire les cannabinoïdes.

Les extractions de cannabis, aussi appelées concentrés de cannabis, sont réalisées en séparant les cannabinoïdes et les terpènes de la plante.

Les procédés d’extraction à base de solvant sont plus coûteux et s’avèrent nécessaire pour concentrer des variétés contenant du CBD et du THC. Notre expertise sur les variétés nous permet aujourd’hui de nous en abstenir. Nous valorisons nos extraits de façon artisanale afin de garantir une extraction avec un spectre complet, des produits sans métaux lourds ou tout autres résidus.

Certaines extractions utilisent la plante entière, d’autres seulement certaines parties comme les têtes ou les restes du nettoyage des têtes, latrim. Il existe principalement deux méthodes d’extraction :

  • avec solvant: un produit chimique sépare les cannabinoïdes de la plante. Le solvant dissout les bonnes parties de la plante comme le THC ou le CBD et laisse la chlorophylle et la matière végétale de côté. Le solvant est ensuite éliminé, souvent avec une évaporation forcée dans une chambre à vide ou en le chauffant. Restent alors seulement les cannabinoïdes. Le résultat est dit «pur» lorsqu’il contient peu de graisse, d’huile et de matière végétale. Le problème des extractions de ce type est qu’elles permettent d’extraire uniquement un spectre partiel et non la totalité requise pour un full spectrum.
  • sans solvant ou mécanique: le spèctre complet est extrait de la plante sous l’effet de la pression ou en isolant les trichomes.

Les amateurs de bien être qui se soucieront davantage de la pureté des concentrés, préféreront ceux qui n’utilisent pas de solvant.

Quelles molécules nous intéressent ?

Pour obtenir nos huiles nous mélangeons nos fleurs dans l’huile végétale de chanvre, les propriétés liposolubles des cannabinoïdes nous permettent de les décomposer dans la matière grasse. On extrait ensuite la matière végétale et il nous reste une huile chargée en molécules !

  • Il existe d’innombrables variétés de cannabis aux effets différents. Elles développent pourtant toutes le même principe actif : le THC. Outre le THC, la plante de Cannabis Sativa L.possède une multitude de composants chimiques dont 480 ont été jusqu’ici identifiés.

 

 

  • Si les cannabinoïdes ont sans doute les effets physiologiques les plus importants, les terpènes responsables notamment du goût et les flavonoïdes responsables de la couleur de la plante posséderaient également des effets neurochimiques. On sait peu de choses sur l’action de l’ensemble de ces composants sur le corps. Ils sont toutefois réputés avoir le potentiel d’accompagner les effets du THC en créant une forme de synergie, ce qu’on appelle l’effet d’entourage.

Celui-ci attesterait, par exemple, de la différence d’effets entre les extraits de plante entière et les cannabinoïdes purs, isolés.

C’est pourquoi nous travaillons de manière à extraire le meilleur de chacuns d’eux.

Qu’est-ce que l’effet d’entourage ?

  • Lorsqu’on consomme du cannabis, notre corps absorbe des centaines de composés. Chacun arrive avec des effets et des avantages uniques, et leur comportement peut changer en présence d’autres composés. C’est le principe de l’effet d’entourage, où 1+1 peut potentiellement faire 3.
  • Par exemple, dans une étude de 2010, des patients atteints de douleur cancéreuse ont reçu soit un extrait de THC pur soit un extrait contenant des niveaux presque égaux de THC et deCBD. Les patients ayant reçu le combo THC / CBD ont déclaré avoir moins de douleur. A l’inverse, l’effet d’entourage expliquerait pourquoi le CBD seul n’est pas forcément le plus efficace.
  • Mais le cannabis est bien plus que du THC et du CBD. Il produit également d’autres cannabinoïdes comme le CBN, le CBC ou le CBG et des dizaines d’autres, ainsi que des terpènes. Les synergies possibles sont démultipliées par le nombre de composés.Malheureusement, très peu d’études explorent ces synergies chez l’homme.

Comment choisir la bonne huile ?

Plus c’est fort, plus c’est efficace n’a jamais raisonné si faux..
En effet comme expliqué précédemment l’effet d’entourage est le facteur le plus important.
Cependant, 80% du marché aujourd’hui très néophyte ne maîtrise par le caractère technique, ou les précautions d’usages.

  • Les rois du CBD en Europe sont les industriels, qui recherchaient une méthode pour valoriser une matière peu coûteuse un maximum. (L’arrivée massive de l’isolât).

 

  • Le procédé fut inventé par le chimiste Raphael Mechoulam en 1942 (isolation CBD). Et repris massivement, afin de créer les huiles qui inondent le marché (5,10,20,30%..)

 

  • Cependant les pays ayant plus de recul scientifique s’accordent à dire que l’effet d’entourage est efficace lorsque on évoque le bien-être. Privilégiez les huiles en broad et en full Spectrum. (flavonoïdes/terpènes/cannabinoïdes)

 

  • Un broad spectrum n’est pas seulement un cocktail d’isolat, ou une extraction au C02 supercritique, c’est l’extraction d’un ensemble de spectres moléculaires qui agissent en synergie.

 

  • Nous attirons votre attention, après avoir reçu des retours de clients sur le CBD en général «qui donne mal à la tête». Ce n’est pas le cas. Faites confiance à des professionnels, préservez vous !